Que faire à Marseille ? Le guide

Que faire à Marseille ? Marseille on-line vous guide

15 choses à faire à Marseille (France) et à ne pas louper quand on visite Marseille.

Comme beaucoup de ports dans le monde, Marseille a longtemps eu une réputation de miteux et de criminel. Et aujourd’hui encore, la ville est très malmenée, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Cela donne à Marseille un caractère racailleux et lui confère un dynamisme et une couleur enivrants.

Astuce – Procurez-vous le Marseille City Pass pour accéder gratuitement à plusieurs musées, à une visite guidée et aux transports en commun
Vous pouvez tout voir dans des quartiers comme Le Panier, Noailles et La Paine et leurs boutiques, marchés et cafés. Le Vieux-Port est utilisé depuis 600 avant J.-C., et si vous êtes inspiré par la grande époque de la plus vieille ville de France, il y a un merveilleux choix de musées qui vous feront remonter le temps.

Découvrez les meilleures choses à faire à Marseille :

1. Le Vieux-Port

Vieux Port
Vieux Port

L’immense port rectangulaire de Marseille est en activité depuis 2 600 ans et constitue plus un quartier entier qu’une simple curiosité.

Sur trois côtés se trouvent des quais avec de larges promenades entourées pour la plupart d’anciens entrepôts du XVIIIe siècle.

Il semble que presque chacun d’entre eux possède un café, un restaurant de poisson ou un bar au rez-de-chaussée, avec des sièges en plein air pour que vous puissiez voir la vie de cette ville enchanteresse se dérouler pendant que vous nourrissez un pastis.

L’industrie s’est depuis longtemps déplacée vers les docks modernes situés au nord, et la plupart des bateaux du vieux port sont destinés à la plaisance.

Mais au plus profond du Quai des Belges, les dernières prises sont toujours ramenées à terre pour être vendues au marché aux poissons au bord de l’eau chaque matin.

2. Basilique Notre-Dame de la Garde

Basilique Notre-Dame de la Garde
Basilique Notre-Dame de la Garde

Il est difficile de manquer ce monument qui s’élève au-dessus de la ligne d’horizon au sud du Vieux-Port.

C’est une église néo-byzantine du XIXe siècle, à 150 mètres au-dessus de l’eau, avec une grande statue dorée de la Vierge à l’Enfant au sommet de sa tour pour veiller sur les communautés maritimes de Marseille.

Des sanctuaires religieux et des tours de guet existaient sur La Garde depuis de nombreux siècles, et la basilique intègre les niveaux inférieurs d’un fort renaissance qui comprenait également une chapelle.

L’ascension n’est pas à prendre à la légère en été, mais un train touristique part régulièrement du Vieux-Port.

Il va sans dire que le paysage d’ici est à couper le souffle.

3. Le parc national des Calanques

Parc national des Calanques
Parc national des Calanques

Les banlieues sud et est de Marseille frôlent un espace naturel d’une beauté exceptionnelle.

Les Calanques sont des falaises et des criques de calcaire blanc escarpées atteignant des hauteurs gargantuesques et descendant brutalement vers la mer.

Vous pouvez découvrir ces merveilles rocheuses par terre ou par mer et y pratiquer la plongée sous-marine.

Si vous comptez les parcourir à pied, il vous faudra un esprit intrépide, car le GR 98 de Marseille à Cassis prend environ 11 heures et vous emmène dans un pays rude.

Bien sûr, le paysage compense l’effort.

Il y a aussi des mini-croisières au départ du Vieux Port, ainsi que des aventures guidées en kayak.

Si vous le pouvez, essayez de rejoindre l’anse d’une beauté indescriptible de la Calanque d’En Vau.

Tour disponible : Croisière en catamaran et déjeuner dans le parc national des Calanques

4. Musée d’Histoire de Marseille

Musée d'Histoire de Marseille
Musée d’Histoire de Marseille

Il peut être difficile de se faire une idée des 26 siècles d’histoire de Marseille, mais ce musée de premier ordre situé près du Vieux-Port vous aidera.

En raison de l’énorme durée de l’attraction, c’est le plus grand musée d’histoire urbaine de France.

Pour les passionnés d’histoire, cela signifie une demi-journée passée à inspecter des amphores, des céramiques, des fragments d’architecture, des restes de navires anciens, des mosaïques, des sarcophages et bien d’autres choses encore.

En plus de cet amas d’artefacts de la Grèce antique jusqu’au XXe siècle, il existe des cartes et des maquettes illustrant Marseille dans toutes les phases de son histoire. Le bâtiment s’inscrit dans un ensemble de sites archéologiques comprenant des remparts, des bâtiments portuaires et une nécropole.

5. La Corniche

La Corniche
La Corniche

Tissant la côte sur plusieurs kilomètres à partir du Vieux Port, La Corniche est un long balcon au bord de la Méditerranée, passant devant les plages et les petits quartiers excentriques.

Vous pouvez la conduire, mais il est tout aussi gratifiant de marcher pour profiter de l’air marin et des vues imprenables sur l’archipel du Frioul et les tours du Château d’If dans la baie.

L’une des curiosités les plus frappantes est le Vallon des Auffes, un port de pêche traditionnel situé sur une crique escarpée, entouré de vieilles cabanes délabrées et accessible depuis la mer sous les arches qui soutiennent la route.

6. Le Panier

Le Panier
Le Panier

Cette partie de Marseille, juste au nord du Vieux-Port, est habitée depuis 600 avant JC et était le site de la colonie grecque de Massalia.

Au fil de son évolution, la ville est devenue le lieu où les vagues d’immigrants de Marseille se sont installées, et aujourd’hui encore, on y trouve une importante population maghrébine et corse.

C’est un quartier aux murs ocres, aux escaliers de pierre et aux longues rues en forme de couloirs qui se dessinent sur des places ensoleillées.

Jusqu’à récemment, il avait toujours été l’un des quartiers les plus pauvres de Marseille, comme le montre La Vieille Charité, une aumônerie baroque du XVIIe siècle avec trois niveaux de galeries à arcades autour d’une chapelle.

Aujourd’hui, c’est un quartier de plus en plus branché, avec des boutiques indépendantes et des magasins d’artisanat, des cafés et beaucoup d’art de rue imaginatif.

7. MuCEM

Inauguré en 2013, le MuCEM est un musée de pointe qui a régénéré une partie du front de mer de Marseille à côté du Fort de Saint-Jean du XVIIe siècle.

L’architecture est époustouflante, mais ce qui se trouve à l’intérieur est en fait assez difficile à résumer : Il s’agit d’une sorte de panorama de la culture et de la civilisation méditerranéennes, qui comprend des expositions d’art, de photographie et d’objets historiques.

La plupart des visiteurs s’accordent à dire que les expositions ne sont pas les plus cohérentes, sautant capricieusement d’une période à l’autre et d’un thème à l’autre, mais elles sont si diverses qu’il existe des galeries pour capter l’attention de tous.

L’entrée au fort, construit par Louis XIV, est incluse dans le billet, et cette structure est reliée au musée par deux ponts.

8. Quartiers de la Plaine et Noailles

Noailles
Noailles

Directement à l’est du Vieux-Port, deux quartiers qui vous donneront un aperçu de la vie quotidienne à Marseille.

Noailles est un autre quartier dans lequel des générations d’Africains se sont installés, notamment après que l’Algérie soit devenue un territoire français en 1830. Ici, le marché, délabré et chaotique, se déroule du lundi au samedi, avec des curiosités et des senteurs qui pourraient venir d’un souk d’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient, avec des pains plats qui cuisent et des brochettes qui grésillent.

La Plaine, autour de la place Jean Jaurès, quelques rues plus à l’est, est l’un des quartiers les plus branchés de la ville.

On y trouve des boutiques et des bars chics, ainsi qu’un marché les mardis, jeudis et samedis matins avec un fouillis d’étals vendant tout, des produits frais aux parfums.

9. Stade Vélodrome

Stade Vélodrome
Stade Vélodrome

Avant même une merveilleuse rénovation dans le cadre de la préparation de l’Euro 2016, le stade de l’Olympique de Marseille était l’une des cathédrales du football mondial.

Aujourd’hui, c’est le plus grand stade de football de club du pays, avec une capacité de 67 000 spectateurs, et il est enfin protégé du vent impitoyable du Mistral par un toit ondulé spectaculaire.

Bien qu’il soit une icône, le Stade Vélodrome n’a pas toujours été apprécié par la ville ou les supporters de l’OM. Vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur cette histoire au cours d’une visite d’une heure, en visitant les vestiaires, le point culminant des terrasses et en allant au bord du terrain.

10. Boulevard Longchamp

Palais Longchamp
Palais Longchamp

L’une des promenades les plus édifiantes de Marseille peut être effectuée le long du beau Boulevard Longchamp avec ses maisons haut de gamme du XIXe siècle et sa double rangée de platanes.

La meilleure façon de le faire est de se diriger de la gare de la Canebière vers le Palais Longchamp, et la colonnade en forme de croissant et la fontaine de cet imposant complexe du XIXe siècle s’offriront lentement à la vue.

Le Palais Longchamp, le parc et les attractions qui l’entourent ont été construits pour célébrer l’achèvement du Canal de Marseille, qui a relié la Durance et mis fin à des siècles de problèmes d’approvisionnement en eau pour la ville.

C’est également là que se trouvent le musée naturel et le musée des beaux-arts de la ville.

11. Cité Radieuse

Cité Radieuse
Cité Radieuse

Construit entre 1947 et 1952, cet immeuble d’habitation en béton fut la première Unité d’Habitation de l’architecte suisse Le Corbusier, une conception qui sera répétée dans toute l’Europe dans l’après-guerre.

L’idée était de transférer les maisons, les rues et les commodités d’une ville dans un bloc de béton de 18 étages.

Plus d’un millier de personnes y vivent encore, mais une visite guidée vous emmène dans l’un des appartements d’origine restaurés, et jusqu’à la terrasse sur le toit où vous pourrez admirer la ville.

Comme tous les bâtiments de Le Corbusier, il est désormais protégé par l’UNESCO.

12. L’Estaque

L'Estaque
L’Estaque

L’Estaque est un village de pêcheurs qui a inspiré Cézanne, Braque et bien d’autres peintres de la fin du XIXe siècle.

Cézanne, en particulier, passait beaucoup de temps à l’Estaque, peignant des scènes du village et de la mer à différentes saisons.

Si vous connaissez bien son œuvre, vous serez peut-être surpris lorsque vous observerez ces paysages marins de vos propres yeux.

L’artiste marseillais Adolphe Monticelli était un autre peintre lié au village à cette époque, et il y a un musée à L’Estaque qui possède la plus grande collection unique de ses œuvres au monde.

En promenade, passez par le vieux port où des étals vendent des panisses (frites faites avec de la farine de pois chiches) et des chichis fregis (beignets).

13. Musée des Docks Romains

Musée des Docks Romains
Musée des Docks Romains

L’histoire ancienne de Marseille est si riche qu’un seul musée ne suffit pas pour vous montrer tout ce qu’il y a à voir.

Le Musée des Docks Romains se trouve à quelques rues du côté nord du Vieux-Port et couvre le site de l’un des rares entrepôts commerciaux romains connus dans le monde.

Ils ont été découverts après la guerre, pendant laquelle un certain nombre de rues avaient été dynamitées par les Allemands.

Ce qui vous époustouflera ici, ce sont les dolia, de gigantesques cruches en céramique aussi hautes que des adultes et capables de stocker 2 000 litres de vin ou d’huile d’olive.

14. Plages

Plages
Plages

Bien que située sur la Méditerranée et disposant de 42 kilomètres de côtes, Marseille n’a jamais été considérée comme une destination balnéaire.

Pourtant, au milieu des années 70, le parc balnéaire du Prado a été créé, récupérant 40 hectares de mer et les recouvrant de galets et de sable.

Ce qui le rend vraiment unique, c’est la vue sur les rochers blancs noueux au début des Calanques, au sud-est.

Les plages de la Corbière au nord, juste après l’Estaque, sont une autre option pour se détendre en bord de mer.

Ces plages sont également artificielles et, comme le Prado, elles sont protégées de l’érosion par des brise-lames.

15. Cuisine

Bouillabaisse
Bouillabaisse

La bouillabaisse est un plat marseillais qui est cuisiné partout dans le monde.

Il s’agit d’un ragoût de poissons et de fruits de mer normalement composé de poissons maigres ayant peu de valeur marchande et qui sont meilleurs lorsqu’ils sont cuits, comme les scorpions, les congères et les rouges-gorges de mer.

Ces derniers sont mijotés avec du vin, de l’huile d’olive et du safran, bien que le reste de la recette varie d’un restaurant à l’autre.

Une partie du rituel consiste à tremper du pain rustique dans de la rouille, une sorte de mayonnaise piquante, et à le laisser tomber dans la soupe.

Tout cela se marie parfaitement avec les vins blancs de la vallée du Rhône ou du Languedoc-Roussillon.

Côté sucré, vous pouvez choisir des navettes, de mignons biscuits en forme de bateau aux saveurs variées, de l’anis au chocolat.